Historique du site


Le donjon de Foulques Nerra

  • donj02
  • donj01
  • Echaffaudage 1

Vers l’an Mil, deux grands seigneurs, le comte d’Anjou Foulques Nerra et le comte de Blois Eudes Ier, se disputent la Touraine. A la fin du Xe siècle, Foulques Nerra conquiert la place de Langeais, entre Tours et Saumur, puis fonde une forteresse sur le promontoire surplombant la Loire. Langeais connaît ensuite une histoire mouvementée, tour à tour occupée par les comtes de Blois et d’Anjou. Avec toute la Touraine, Langeais reste finalement entre les mains de la maison d’Anjou puis de l’Empire Plantagenêt jusqu’à la fin du XIIe siècle. C’est en 1206 que Langeais entre dans le domaine royal suite aux victoires du roi de France Philippe Auguste. Pendant la guerre de Cent Ans, des bandes armées occupent la forteresse. Charles VII la rachète en 1422, puis ordonne qu’elle soit abattue, excepté le donjon. Celui-ci est d’ailleurs l’un des plus anciens donjons en pierre qui subsistent aujourd’hui.

trait


Le château de Louis XI

  • xv01
  • xv03
  • xv02

En 1465, Louis XI décide la construction d’un château neuf à Langeais. Son architecture reflète les changements qui s’opèrent au tournant des XVe et XVIe siècles : côté ville, la façade possède tous les attributs du château fort : grosses tours, pont-levis, chemin de ronde sur mâchicoulis. Pourtant l’édifice n’est plus une véritable forteresse. Côté cour, la façade répond à ce qu’attend désormais un roi ou un grand seigneur de sa résidence : être un lieu de séjour agréable, ouvert sur l’extérieur par de belles fenêtres. Les travaux dureront deux ans. Ils sont confiés à Jean Bourré, fidèle conseiller du roi, et à Jean Briçonnet, autre proche du roi et alors maire de Tours. Dès juillet 1466, Louis XI cède le château à son cousin, Dunois, fils du compagnon de Jeanne d’Arc.

trait


Un mariage historique

  • Un mariage historique
  • Un mariage historique
  • Un mariage historique
  • Montage Anne de Bretagne JM Laugery

 

C’est dans l’une des grandes salles du château de Dunois que se déroule, en présence d’une petite assistance, le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne, à l’aube du 6 décembre 1491. Ce mariage marque alors le début du rattachement du duché à la royauté française. Le contrat stipule que les conjoints se font mutuelle donation de leurs droits sur le duché ; de plus, Anne s’engage à épouser, si le roi meurt sans enfant mâle, le nouveau souverain. C’est ce qu’il adviendra : les enfants du couple royal meurent à la naissance ou en bas âge, Charles VIII meurt en 1498 au château d’Amboise. Anne de Bretagne épouse alors le cousin de Charles VIII, Louis d’Orléans, qui régnera sous le nom de Louis XII.

Consultez la généalogie des Valois

trait


Jacques Siegfried et le renouveau du château de Langeais

  • Jacques Sigfried

Après le XVe siècle, le château de Langeais est cédé à diverses personnes et n’est guère entretenu. Jacques Siegfried, hommes d’affaires très actif et grand amateur d’art du Moyen Âge, l’acquiert en 1886. Il passe alors presque vingt ans de sa vie à le restaurer et le remeubler, restituant ainsi le cadre de vie de la noblesse de la fin du Moyen Âge. En 1904, il donne le château et sa riche collection à l’Institut de France, qui en est toujours propriétaire.
Roland Recht, historien de l’art et membre de l’Institut de France, est conservateur du château depuis janvier 2013.
La fondation Jacques Siegfried, léguée à l’Institut de France, a choisi en 2005 la société Kléber Rossillon pour assurer la gestion du château de Langeais jusqu’en 2020. Kléber Rossillon consacre une grande part de son temps à préserver et mettre en valeur le patrimoine. Pour avoir plus d’informations sur la société Kléber Rossillon, consultez le site internet : www.kleber-rossillon.com/

trait

©J.M.Laugery / J.B.Rabouan

 

symbol

touraine

Copyright 2013 Château et parc de Langeais – Mentions légales

Enregistrer